June 14th, 2012

Mon absence

J’ai délaissé mon blog pendant plusieurs mois.  Je vivais pleins de belles choses, de choses moins faciles aussi par bout, mais je ne pouvais les partager ici.  Choisir d’écrire un blog sous sa vraie identité fait en sorte que parfois, il devient nécessaire de se taire.  De se taire pour ne pas blesser, de se taire pour se faire oublier, de se taire pour ne pas empêcher les choses de se replacer.

Pour faire une histoire courte des derniers mois, je me suis séparé du père de mes enfants, définitivement cette fois.  Après des mois à vouloir le meilleur pour tout le monde, d’avoir essayer de trouver des solutions qui nous convenaient à nous, d’avoir essayer de reconstruire, la décision fût prise de continuer parallèlement nos chemins. Nous ne pourrons jamais couper les ponts entre nous, car 5 merveilleux enfants nous unissent, un passé rempli de belles et bonnes choses et une complicité qui ne se refait pas.  Bien entendu, aujourd’hui, il est facile d’en parler avec un certain recul et détachement émotif, mais les premiers mois, ce fût autre chose.

L’histoire de ma vie a fait en sorte que j’ai rencontré quelqu’un très rapidement après ma séparation.  Le hasard a mis sur ma route quelqu’un que je ne recherchais pas et que je n’attendais pas.  Qui suis-je pour empêcher la vie de faire son oeuvre et de placer les choses d’une certaine façon?  Toujours est-il que je n’ai pas décidé de fermer la porte sur ce hasard de la vie, que je l’ai entrouverte pour voir ce qui en ressortirait sans toutefois brusquer les choses.  Mais, encore une fois, qui suis-je pour contrôler ce qui m’entoure et m’arrive?  Les choses se sont passées très rapidement et naturellement, la relation a évoluée rapidement et s’est solidifiée pour devenir très sérieuse.    Si je regarde en arrière, j’ai le vertige du à la vitesse dont les choses se sont passées, pourtant, dans le moment présent, les choses ont pris un rythme tout à fait acceptable.  Maintenant, nous pouvons dire que nous relevons de nouveaux défis ce nouvel amoureux et partenaire de vie et moi.

Voilà donc les raisons de mon silence, de mon absence.  Par respect pour les émotions qui pouvaient être plus difficile à vivre, je me suis tue, j’ai été discrète. Aujourd’hui, la situation dans laquelle je me trouve ne blesse plus, ou du moins, cause beaucoup moins de mal qu’elle a pu en causer un certain temps.

Les choses ont pris un tout autre sens et je pourrais écrire un livre sur la façon dont s’est vécu ma séparation et mon nouvel amour.  Vous voulez des exemples, je le sens!  Depuis quelques mois, mon nouvel amoureux est déménagé avec moi et les enfants et ses enfants.  Nous sommes maintenant 9 à vivre sous le même toit, 7 enfants de 4 à 12 ans, une famille qui était déjà grosse à l’initial, qui maintenant prend une nouvelle direction et dimension.  Des enfants qui se sont acceptés dans la joie, l’amitié et l’amour.  Des enfants qui ont eu l’impression de gagner au gros lot de la fraternité.

Mon nouvel amoureux quittant son logis, c’est le père des enfants qui récupèrent cet endroit pour s’y installer.Une situation particulière, mais qui démontre l’ouverture d’esprit d’adultes capable de faire la part des choses et de penser avant tout au bien de leurs enfants.  Une complicité entre un ancien et un nouvel amoureux, parce que tous ont réalisés que l’on a plus à gagner à se respecter, s’apprécier et collaborer qu’en se mettant des bâtons dans les roues.  Une situation idéale pour les enfants qui observent que dans la vie, face à des défis de taille ont a toujours l’option de l’accepter et de s’adapter plutôt que de la confronter et se détruire.  Un héritage d’éducation qui vaut tout autant qu’une famille traditionnelle à mes yeux qui leur apportera certainement un bagage émotionnel et relationnel indéniable.  Et surtout, le grand bonheur de constater qu’une séparation peut se vivre sans ressentiment et sans imposés nos blessures aux enfants.

Aujourd’hui, je ne peux dire qu’une chose, j’ai la plus grande des chances, je suis entourée d’adultes qui ont une intelligence émotive pour s’adapter à ma vie et apprendre.  Aujourd’hui, je suis heureuse, heureuse de voir je pouvais faire des choix difficiles, des choix émotifs, mais des choix qui m’ont portés ailleurs.  La famille que j’ai aujourd’hui changera éventuellement, entre autre lorsque le père des enfants trouvera une nouvelle amoureuse, et je souhaite le plus sincèrement du monde que cette personne ait la même ouverture d’esprit que celui-ci et qu’elle accepte de faire partie du défi et de l’aventure de cette famille dont je suis si fière.  Je suis entourée de deux très grands hommes dans ma vie!

May 3rd, 2012

En amour…

Avec Me Paris!

Littéralement sous le charme de cette collection!  L’été est à nos portes, oui oui, et on a tous envie d’avoir de nouveaux vêtements originaux, confortables et ultra pratiques!  Vous aimez l’expérience du magasinage en ligne, parfait, je vous les conseille fortement.  Même s’il ssont en Europe, vous recevrez votre achat aussi rapidement que si vous l’aviez acheté à quelques km de votre résidence.  Mon expérience est de 96 heures entre l’envoi de la commande et la réception de mes trésors.

Me suis fait plaisir, deux belles robes,

font maintenant parties de mon garde-robe.  J’ai tellement hâte de pouvoir les mettre!

D’ailleurs, j’ai porter à quelques occasions cette robe et j’ai eu beaucoup de très bon commentaire, c’est devenu un classique pour moi maintenant!

Vous pouvez trouver certains modèle Me Paris dans les boutiques Marie-Claire au Québec.

Merci encore une fois Me Paris de me permettre de vivre cette expérience!

Ah oui, fidèles lecteurs, je suis aussi en amour dans la vie, mais c’est une autre histoire!

February 1st, 2012

Un partenariat fort intéressant!

En tant que bloggeuse, on est souvent contacté pour un partenariat avec différentes compagnies.  Les offres sont parfois ordinaires ou décevantes.  Et loin de moi l’idée de faire absolument un profit avec mon blog  et perdre mon lectorat par des articles commandités.  Il y a quelques semaines, j’ai reçu un email m’offrant une opportunité de partenariat.  J’ai été touchée, comme toujours, mais je croyais que ce n’était pas pour moi, car la compagnie se trouvait en France…  Erreur, la dame m’a tout de suite rassurée que ce n’était pas un problème de livrer au Québec.  J’étais emballée, car, leurs produits m’ont tout de suite charmés.  Elle m’a offert de choisir deux ou trois morceaux pour les essayer et en parler si ça me tentait par la suite.  J’ai passée de longue minutes à magasiner sur leur site, tout me plaît, tout est différent, rafraîchissant, hors de l’ordinaire!  Vous voulez bien sûre savoir qu’elle compagnie est si géniale!  Il s’agit d’une boutique de prêt à porter à Paris, oui oui, JulieJulie porte du prêt-à-porter parisien!

Me-Paris

Vous voulez savoir ce que j’ai choisi?

Je suis séduite par la qualité des produits, par l’originalité et j’ai hâte de me trouver un prétexte pour porter la robe qui est mon coup de coeur!  La réception de la commande est surprenant que quelques jours je recevais mon colis.  Et Léa Duval avec qui j’ai correspondu est très gentille!  N’importe quand un partenariat comme celui-là!

EDIT: on m’a avisé que l’on pouvait trouver la ligne dans les boutiques Marie-Claire au Québec!

December 31st, 2011

Fin 2011, début 2012

Il y a plusieurs semaines que je ne suis pas venue écrire.  Plusieurs semaines où il s’est passé pleins de choses, ou la vie a pris des nouveaux tournants.  2011 fût sans contre-dit l’année du cheminement personnel, la fin de certaines choses et le début de d’autres.  2011, je l’a quitte plus forte qu’à son arrivée et 2012 promet d’être encore tout aussi enrichissante.

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année à venir.  Que celle-ci soit remplie de santé, de bonheur, d’amour et d’accomplissements.  Pour les résolutions, faites en si ça vous dit, moi je prends seulement l’engagement d’apprécier le présent!

October 25th, 2011

Petit cadeau!

J’ai été contacté il y a quelques semaines par une personne chez Cascade qui m’offrait de m’envoyer une belle petite maisonnette en carton à décorer pour mes enfants.

Je connaissais déjà ce produit, j’en ai même achetée une comme cadeau de Noël l’an dernier à une nièce qui a adorée et aime encore sa maisonnette.  N’ayant pas trop de place pour ajouter cette petite maison à l’intérieur de ma maison, j’ai plutôt penser l’offrir à la garderie de ma fille et ainsi plusieurs petits amis en profitent.  Ils ont l’air de bien l’aimer, je les vois souvent jouer dedans et ils l’ont tous décoré.

Ils m’ont aussi offert 10 code rabais de 25% sur les achats de mes lecteurs, si vous êtes intéressés, celui-ci est valide que jusqu’à la fin novembre et il suffit d’écrire JULIEJULIE dans la section approprié.

http://boutique.cascades.com/ca/fr/catalog/mobilier-carton/

October 10th, 2011

Mount Marcy, Adirondak

Samedi matin, après une courte nuit de sommeil (hôtel discutable…) nous partions vers la montagne que nous avions choisi de gravir.  Deux filles super orgueilleuses ça ne commence pas par une montagne ordinaire, nenon, nous monterions THE montagne.  La plus élevée de l’état de New York…    On est arrivé un peu trop tard sur les lieux pour avoir accès au stationnement, mais les gentils monsieurs responsables du stationnement nous ont expliqués comment se rendre à un autre endroit qui nous ferait débuter la piste d’une autre façon.  Première étape, 2,3 miles avant l’endroit où débute réellement l’ascension.  Un beau sentier sans trop de dénivelés en forêt, avec parfois de beaux petits décors.Puis on arrive au sentier principal, la montée débute avec des mises en gardes pour les ours, je feel petite dans mes culottes.  Puis le panneau nous indiquant le 5,1 miles à franchir et surtout les 3 400 pieds à monter.

Nous avons marcher un peu plus d’une heure et sommes arrêtées manger dans un endroit paradisiaque, India fall.

Le plus haut sommet devant nous est Algonquin, il est juste un peu moins élevé que la montagne que nous affrontons.  C’est  un arrêt court, nous ne savons pas trop combien de temps nous mettrons pour atteindre le sommet et on ne veut surtout pas revenir à la noirceur.

Ça nous a pris un peu plus de deux heures trente, après notre pause dîner,  pour nous rendre au sommet du mont Marcy,

J’ai un vertige monstre (oui oui, il m’arrive encore de faire des cauchemars de l’offre que l’on m’a fait il y a quelques semaines, monter en haut du camion échelle de pompier pour prendre des photos) alors, me rendre là fût un exploit en soi.  Il restait environ 10 minutes d’ascension à ce point, mais honnêtement, le vertige était trop fort pour affronter ma peur et franchir ce cap, déjà d’avoir attendu mon amie sur ce sommet du monde me rend très fière!

La randonnée totale a pris  plus de 8 heures avec quelques petits arrêts.  Il faut définitivement être en forme pour le faire plus rapidement et même pour le faire.  Surtout prévoir beaucoup beaucoup d’eau, ma plus grande erreur, je n’avais que 2 litres et demi, en dehors du litre de jus que j’ai bu, et j’en aurai pris un bon deux litres de plus.  Je n’ai jamais été aussi contente d’avoir commencer à m’entraîner le mois précédent, sinon, je ne crois pas que j’aurais réussi à monter jusqu’en haut avant la tomber de la nuit.

C’est un moment fort de ma vie cette journée là, je vais m’en rappeler longtemps et j’ai surtout très envie de faire quelques autres sommets des 46 des adirondaks!

October 5th, 2011

Projet pour le long week-end

Je suis très heureuse, en fin de semaine je m’évade un peu avec une bonne amie.  Nous allons faire de la randonnée dans les Adirondacks dans l’état de New York, nous irons faire le mont Marcy.

Je suis excitée en anxieuse, c’est un très long trajet, mais la récompense au bout de cette montée sera sans doute époustouflante, en plus il annonce tellement beau.

October 1st, 2011

Hiking ou randonnée en montagne

J’ai toujours aimé le hiking, mais la vie familiale se conjuguais mal avec cette activité jusqu’à cette année.  J’en ai toujours fait un peu, par principe, mais ça fait des années que je n’avais pas fait des parcours difficiles.  Je me rappelle en avoir fait avec mes bébés en porte-bébé, j’en ai aussi fait un peu avec mes enfants devenu un peu plus vieux.  Mais ce n’est que cette année que je peux dire que la dernière suit suffisamment pour nous permettre de sortir des petites randonnées.

Cette année j’ai fait quelques sorties accessibles, mais ce n’est que la semaine dernière que j’ai regoûté au plaisir d’un parcours plus difficile.  Je suis allée avec mes trois plus vieux et une copine, faire la montagne noire de St-Donat. Sur ce sentier, on a une belle surprise, on découvre les restes d’un avion qui s’y est écrasé dans les années 40.  Avoir été plus rapide sur les mensonges, j’aurais caché la vérité aux enfants et j’aurais pu apprécier leur stupéfaction en découvrant la carcasse après environ 6 km de montée.  La randonnée est de 12,8 km et est qualifiée de difficile.

Cette journée m’a redonnée le goût de faire des montagnes plus difficiles, mais surtout, a fait remontée à la surface des souvenirs des montagnes du Vermont.  Si cela est possible, je vais essayer d’aller dans les Adirondack la fin de semaine prochaine.  Ça fait presque 20 ans que je n’y suis pas allée, si vous avez des suggestions de montagnes et de places où dormir, ne vous gênez pas à partager!

September 28th, 2011

Courir et toujours aimer ça!

Je suis étonnée de ma persévérance alors je veux m’auto-féliciter!  J’en suis à un mois maintenant, je garde le rythme d’un entraînement au deux jours.  J’ai même fait un exploit aujourd’hui, 20 minutes de jogging sans arrêt.  C’est que je partais de tellement loin.  Dans quelques jours, je crois que je pourrai relevé le défi de courir 5km en un peu plus de 30 minutes!  Et au printemps prochain, je désire relever le défis de courses organisées.  J’ai commencée trop tard à m’entraîner pour avoir pu faire le marathon de Montréal ou l’évènement du parc Lafontaine dans deux semaines.

Les changements physiques sont maintenant tangibles, les muscles se développent un peu plus chaque jour, ce que l’on est une belle machine.  Notons une chose par exemple, il ne faut pas penser que la course à pied fait maigrir, ça serait courir après un objectif fuyant.  La masse musculaire remplace tranquillement la graisse, mais de là à dire que l’on maigrit, c’est plutôt le contraire qui m’arrive, le chiffre monte sur le pèse-personne, mais le petit mou disparaît!  J’ai lu ce billet il y a quelques jours, et je ne peux passer à côté de la partager à mon tour.

Je cours parce que ça me procure un bien-être physique, mais aussi émotionnel.  Ça me donne confiance en moi et ne mes moyens et ça me permet de me réaliser un peu plus chaque fois.  Pendant que je cours je suis en contact directe avec la nature autour de moi, et j’ai la chance immense de courir dans des lieux extraordinaires à quelques pas de ma porte.  Je me compte chanceuse de choisir quel lac je déciderai de contourner, de pouvoir partir avec ma chienne en liberté sur un chemin privé (dont j’ai tout de même la permission des propriétaires pour y aller), de voir et sentir la présence de l’automne, de ne croiser aucune auto ou si peu…  Bref, ça compense bien les affreuses montées que je dois parfois affrontées…  Et surtout, ça me permet de faire diminuer mon stress, mes angoisses et mes préoccupations, quand je cours, je suis libre et c’est merveilleux!

September 27th, 2011

Brin de jasette en famille

J’ai reçu la semaine dernière, par le biais du groupe Nestor, le jeu brin de jasette en famille

Je connaissais un peu la compagnie, pour avoir en ma possession une version entre amis de ce jeu, mais je ne savais pas qu’ils avaient une aussi grande gamme de produits.  Je l’ai donc essayer avec les enfants, ils ont adorés et moi aussi!  Nous l’avons sorti pendant un souper.  Ça permet de parler plus avec nos enfants et d’apprendre à les connaître et je dirais même à revenir sur certaines choses au niveau de leur éducation.  Nous l’avons ressorti quand une amie est venue souper avec ses deux fils.  7 enfants, deux adultes qui répondent à la même question c’est très intéressant.  On a alors compris que nos enfants avaient compris ce sur quoi nous avions intervenus dans la journée, quand ils ont pigés la question qu’elle est la chose dont tu as le plus honte et qu’ils ont dit ce pour quoi on a du intervenir, ça nous a fait plaisir!  Le problème c’est que nous aussi on doit répondre à ce dont on a le plut honte ;-)  Et le plus agréable, c’est que l’on a pas eu à intervenir sur le niveau d’excitabilité à la table!

J’envisage maintenant de me procurer d’autres versions du jeu et ressortir celui entre amis!

*j’ai pris la photo sur la page  facebook du jeu,http://www.facebook.com/brindejasette?sk=wall